Programmation à venir

Raoul DUFY (1877-1953), Souvenir du Havre, 1921, huile sur toile, 35,5 x 38,5 cm. Le Havre Musée d’art moderne André Malraux. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP Paris 2019
Raoul DUFY (1877-1953), Souvenir du Havre, 1921, huile sur toile, 35,5 x 38,5 cm. Le Havre Musée d’art moderne André Malraux. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP Paris 2019
Du 18 mai au 3 novembre 2019
Raoul Dufy au Havre

Raoul Dufy naît au Havre en 1877, il s’y forme et y fait ses premiers pas d’artiste. Tout au long de sa vie, il reste profondément attaché à cette ville et puise dans ce paysage maritime le sujet de nombreuses œuvres. Plus que tout autre motif, Le Havre incarne les recherches successives de Dufy dans le domaine de la lumière et de la couleur : de ses premières œuvres impressionnistes, jusqu’à l’ultime série des « Cargos noirs » en passant par le réalisme, le fauvisme, le cézannisme, et ce qu’on pourrait nommer sa « période bleue » de l’entre-deux-guerres.
Toute sa vie, Le Havre demeure son point d’ancrage, sa ville idéale, un paysage mental lui offrant ses motifs favoris.

 
Du 7 décembre au 16 février 2020
Reynold Arnould

A l’occasion du centenaire de sa naissance, le MuMa rend hommage à Reynold Arnould qui fut à la fois artiste et 1er conservateur du Musée Malraux – demeura à  la tête des musées de la ville du Havre de 1952 à 1965, et marquera durablement la politique muséale de la ville avant d’être nommé conservateur au Grand Palais.

En étroite relation avec les architectes qui construisent le nouveau musée du Havre après- guerre, aujourd’hui le MuMa, Reynold Arnould  y insuffle non seulement un désir d’art moderne mais surtout l’ambition d’un lieu ouvert, à la scénographie innovante qui mène à l’art ceux qui en sont encore éloignés.
Le MuMa au Havre souhaite par cette exposition rendre hommage à l’artiste bien sûr, mais aussi à celui qui a œuvré à la renaissance des musées havrais après la seconde guerre mondiale, imaginé le nouveau musée des beaux-arts de la ville comme un des signes architecturaux forts de la ville reconstruite, inspiré un nouveau souffle contemporain à une collection qu’il voulait aussi exigeante et moderne qu’ouverte et accessible à tous les publics.