PICASSO, Le mendiant

Pablo PICASSO (1881-1973), Le mendiant, 1904, aquarelle sur papier, 36 x 26 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © Succession Picasso, 2013
Pablo PICASSO (1881-1973)
Le mendiant
1904
aquarelle sur papier
36 x 26 cm
© MuMa Le Havre / Charles Maslard — © Succession Picasso, 2013
Image haute définition
Pablo Picasso (1881-1973) est l'un des artistes les plus prolifiques et les plus inventifs du XXe siècle. Né à Malaga, fils d'un professeur de peinture, c'est un enfant prodige qui peint dès l'âge de huit ans des toiles aux lignes et à la touche parfaitement maîtrisées. Installé à Paris à partir de 1901, il y invente le cubisme aux côtés de Braque, fréquente les milieux surréalistes, mais suit surtout sa propre trajectoire, au cours de laquelle il ne cesse d'explorer de multiples techniques. Lorsqu'il meurt, en 1973, internationalement reconnu, il laisse derrière lui une œuvre immense, qui traverse et domine une grande partie du siècle.

L'aquarelle conservée au MuMa, entrée dans les collections en 2009 avec la seconde donation Senn-Foulds, fait partie de la production de jeunesse de Picasso, et plus précisément de celle la période bleue (1901-1904). Cette période, ainsi nommée en raison de la tonalité bleue qui domine dans les œuvres, débute après le suicide de l'ami de Picasso, Carlos Casagemas, en 1901, épisode douloureux qu'il évoque dans une peinture, La Mort de Casagemas (1901, Paris, musée Picasso). Pendant ces quelques années, Picasso peint des sujets mélancoliques : des femmes seules, des saltimbanques, des mendiants, des vieillards au corps famélique et souvent voûté, au visage creusé et aux attaches grêles, des êtres d'une grande fragilité. Les tonalités, dans des dominantes de bleus gris ou de bruns, renforcent le sentiment de distance que l'on éprouve devant cet univers empreint de tristesse et de fatalité. Les corps souvent étirés évoquent l'univers du Greco, que Picasso étudie pendant ces années et qui l'influence fortement. Le mendiant fait partie de cet univers mélancolique.

Un homme barbu, assis, tient contre lui un bébé enveloppé dans un linge et tend la main gauche pour demander l'aumône. Voûté, pieds nus, vêtu de haillons, il exprime une grande résignation, tandis que l'enfant, les yeux grands ouverts, interroge de sa douce innocence la misère du monde. Cette aquarelle peut être rapprochée d'œuvres comme Le Mendiant et l'enfant (1903, Moscou, musée des Beaux-Arts Pouchkine) ou Le Repas de l'aveugle (1903, New York, The Metropolitan Museum of Art).

Œuvres commentées : Arts graphiques (18)

Pablo PICASSO (1881-1973), Le mendiant, 1904, aquarelle sur papier, 36 x 26 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © Succession Picasso, 2013
Edgar DEGAS (1834-1917), Étude de draperie. Étude pour Sémiramis construisant Babylone, ca. 1860-1862, graphite, pierre noire et gouache blanche, sur papier vergé gris-bleu, 32,8 x 31,3 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Charles de la FOSSE (1636-1716), Étude pour Saint Jean l'Évangéliste, sanguine rehaussée de pierre noire, traces de craie blanche, 41,7 x 23 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Henri Edmond CROSS (1856-1910), Femme et chien dans un paysage aux pins parasols, fusain sur papier vergé filigrané avec marque de fabrique Auguste Lepage, 24,3 x 31 cm. © MuMa Le Havre / David Fogel
Albert MARQUET (1875-1947), Femme, enfant et homme de dos, ca. 1904, encre noire sur papier vélin, 19,5 x 27,6 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2013
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Les Bords de l’Orge à Breuillet, 1895, pastel sur papier, 60 x 47 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Odilon REDON (1840-1916), Homme de profil avec bouquet de fleurs, ca. 1880-1885, fusain avec crayon noir, estompe, traces de gommage sur papier vélin, 48,1 x 36,2 cm. Collection Senn-Foulds. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Pins maritimes, crique au Brusc, ca. 1911, pastel sur papier, 48 x 62 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Edgar DEGAS (1834-1917), Cheval de selle, ca. 1862, graphite sur papier calque, 17,8 x 28,1 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Edgar DEGAS (1834-1917), Marguerite Degas, ca. 1859-1860, graphite sur papier vélin, 30,1 x 23,2 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Pont sur la Sédelle, Crozant, 1896, pastel sur papier, 47 x 60 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Henri Edmond CROSS (1856-1910), Coucher de soleil, aquarelle sur papier vélin. © MuMa Le Havre
Henri Edmond CROSS (1856-1910), Le Mourillon, 1906, aquarelle et crayon noir sur papier vélin épais, 16,9 x 24,7 cm. Collection Senn-Foulds. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Tête de femme de profil, 1878, pastel sur papier, 47 x 32 cm . © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Moulin sur la Creuse, 1896, pastel sur papier, 47,5 x 61 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Brouillard au soleil levant, 1919, pastel sur papier, 47 x 62 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Albert MARQUET (1875-1947), Femme sinueuse (recto), ca. 1904, encre de Chine sur papier vélin, 28,5 x 18,8 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Eugène DELACROIX (1798-1863), Six études de chats, encre brune sur papier vélin, 18,8 x 18 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard