MARQUET, Femme sinueuse

Albert MARQUET (1875-1947), Femme sinueuse (recto), ca. 1904, encre de Chine sur papier vélin, 28,5 x 18,8 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Albert MARQUET (1875-1947)
Femme sinueuse (recto)
ca. 1904
encre de Chine sur papier vélin
28,5 x 18,8 cm
© MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Dès ses années de formation à l’École des Arts décoratifs et des  beaux-arts, en compagnie de Matisse ou de Camoin, Marquet s’échappe pour rejoindre la rue parisienne et son théâtre vivant. En dessinant sur le motif, il révèle un talent à saisir sur le vif une silhouette ou une attitude. La Femme sinueuse de la collection Senn, avec La charrette à bras du musée des beaux-arts de Bordeaux, sont les exemples les plus aboutis du synthétisme de Marquet.
 
Le corps de cette silhouette féminine, traité comme une simple ondulation noire, est  poussé à un degré d’abstraction rarement égalé dans sa production graphique. Jouant sur les pleins et les déliés, sur le contraste marqué entre le noir de l’encre et la blancheur du papier, Marquet se fait le créateur d’une calligraphie contemporaine. Cette simplification de la forme n’est pas sans rappeler l’estampe japonaise. Lorsque George Besson demandera à Matisse en 1943 de qualifier le dessin de Marquet, il déclarera: « Lorsque je vois Hokusaï, je pense à notre Marquet – et vice-versa – je n’entends pas imitation d’Hokusaï mais similitude ». Ces silhouettes furtives, Marquet les utilise dans ses peintures de paysage et notamment ses vues des quais de Paris, lorsqu’il les peuple d’une foule de petits personnages simplifiés à l’extrême.

Le verso de ce feuillet peut être considéré comme un travail d’étude. Le visage de la Tête de femme de profil n’est pas sans rappeler les dessins réalisés par Marquet pour l’illustration de l’ouvrage de Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse. Le béret à pompon que porte cette femme est comparable à celui de la grand-mère de Berthe dessinée par Marquet et reproduite dans l’édition de 1985.

Œuvres commentées : Arts graphiques (18)

Pablo PICASSO (1881-1973), Le mendiant, 1904, aquarelle sur papier, 36 x 26 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © Succession Picasso, 2013
Edgar DEGAS (1834-1917), Étude de draperie. Étude pour Sémiramis construisant Babylone, ca. 1860-1862, graphite, pierre noire et gouache blanche, sur papier vergé gris-bleu, 32,8 x 31,3 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Charles de la FOSSE (1636-1716), Étude pour Saint Jean l'Évangéliste, sanguine rehaussée de pierre noire, traces de craie blanche, 41,7 x 23 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Henri Edmond CROSS (1856-1910), Femme et chien dans un paysage aux pins parasols, fusain sur papier vergé filigrané avec marque de fabrique Auguste Lepage, 24,3 x 31 cm. © MuMa Le Havre / David Fogel
Albert MARQUET (1875-1947), Femme, enfant et homme de dos, ca. 1904, encre noire sur papier vélin, 19,5 x 27,6 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2013
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Les Bords de l’Orge à Breuillet, 1895, pastel sur papier, 60 x 47 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Odilon REDON (1840-1916), Homme de profil avec bouquet de fleurs, ca. 1880-1885, fusain avec crayon noir, estompe, traces de gommage sur papier vélin, 48,1 x 36,2 cm. Collection Senn-Foulds. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Pins maritimes, crique au Brusc, ca. 1911, pastel sur papier, 48 x 62 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Edgar DEGAS (1834-1917), Cheval de selle, ca. 1862, graphite sur papier calque, 17,8 x 28,1 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Edgar DEGAS (1834-1917), Marguerite Degas, ca. 1859-1860, graphite sur papier vélin, 30,1 x 23,2 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Pont sur la Sédelle, Crozant, 1896, pastel sur papier, 47 x 60 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Henri Edmond CROSS (1856-1910), Coucher de soleil, aquarelle sur papier vélin. © MuMa Le Havre
Henri Edmond CROSS (1856-1910), Le Mourillon, 1906, aquarelle et crayon noir sur papier vélin épais, 16,9 x 24,7 cm. Collection Senn-Foulds. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Tête de femme de profil, 1878, pastel sur papier, 47 x 32 cm . © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Moulin sur la Creuse, 1896, pastel sur papier, 47,5 x 61 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Brouillard au soleil levant, 1919, pastel sur papier, 47 x 62 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Albert MARQUET (1875-1947), Femme sinueuse (recto), ca. 1904, encre de Chine sur papier vélin, 28,5 x 18,8 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Eugène DELACROIX (1798-1863), Six études de chats, encre brune sur papier vélin, 18,8 x 18 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard