GOSSELIN, La Nageuse

Raymond GOSSELIN (1924-2017), La Nageuse, huile sur toile, 81 x 100,5 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la ville, 1963. © 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Raymond GOSSELIN (1924-2017)
La Nageuse
huile sur toile
81 x 100,5 cm
Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la ville, 1963
© 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Raymond GOSSELIN (1924-2017), Composition, 1964, huile sur toile, 81 x 65 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, achat de la ville en 1964. © 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Raymond GOSSELIN (1924-2017)
Composition
1964
huile sur toile
81 x 65 cm
Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, achat de la ville en 1964
© 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Raymond GOSSELIN (1924-2017), Portrait d'un homme, dessin sur papier, 50 x 40 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, achat de la ville en 1957. © 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Raymond GOSSELIN (1924-2017)
Portrait d'un homme
dessin sur papier
50 x 40 cm
Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, achat de la ville en 1957
© 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Raymond GOSSELIN (1924-2017), Portrait d'homme, 1958, dessin sur papier, 32,5 x 25 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux. © 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Raymond GOSSELIN (1924-2017)
Portrait d'homme
1958
dessin sur papier
32,5 x 25 cm
Le Havre, musée d’art moderne André Malraux
© 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Raymond Gosselin est né le 25 janvier 1924 à Quettehou, dans la Manche. Il reçoit une formation technique en mécanique, électricité et automatismes et suit parallèlement les cours de l’École des Beaux-Arts de Cherbourg. Il déménage en 1956 et vient s’installer à proximité du Havre, à Gonfreville L’Orcher précisément. La même année il devient membre de l’Union havraise des arts plastiques qui vient d’être créée. Gosselin expose ses toiles au Salon d’Automne des Artistes Havrais – créé en 1949. Il présente d’abord ses dessins, puis ses peintures. En 1959, il est nommé professeur d’enseignement technique, poste qu’il occupe jusqu’en 1976. Il poursuit par ailleurs ses recherches artistiques d’abord en peinture puis en sculpture, technique qu’il développe après les années 1960 grâce à une utilisation, novatrice, de nouveaux matériaux techniques dont l’aluminium anodisé.

Reynold Arnould, alors conservateur du musée du Havre, connaissait Raymond Gosselin depuis les années 1960. Les deux hommes étaient particulièrement proches artistiquement et personnellement. Ils se sont rapidement liés d’amitié, partageant les mêmes préoccupations plastiques pour l’industrie. Ils manifestent un intérêt commun pour la sculpture en métal mais aussi pour la décoration murale[1] dont chacun a illustré ses talents et son savoir-faire au Havre.

En 1957, Reynold Arnould acquiert pour le musée du Havre un premier dessin réalisé par Raymond Gosselin pour le prix de 2 000 Francs. Il s’agit d’un Portrait d’un homme exécuté au crayon. Nous ne connaissons pas la date de réalisation de ce dessin qui est signé mais non daté. Deux ans plus tard, en 1959, le conservateur fait également l’acquisition d’un deuxième dessin, Portrait d’homme, acheté directement à l’artiste 2 000 Francs. Le dessin est daté de 1958. Il est probable qu’il s’agisse d’un autoportrait.
Il faut toutefois attendre l’ouverture du Musée-maison de la Culture du Havre pour que Reynold Arnould fasse entrer des huiles de Gosselin dans les collections. Tout d’abord en 1963 le conservateur acquiert une première peinture, La Nageuse, à l’artiste directement. Ce tableau est représentatif de l’œuvre que développe l’artiste dans les années 1960. Il s’intéresse à la mer, aux vagues mais également à la nageuse qu’il aborde dans plusieurs dessins préparatoires. La forme se détache dans cette toile où la couleur bleue domine la composition. La nageuse disparaît dans les flots de la mer, on ne la distingue plus que par ses formes arrondies. La mer devient, dans une certaine mesure, invitation au voyage. Puis, un an avant de quitter définitivement Le Havre, Reynold Arnould, achète le tableau Composition qui avait été présenté lors du Salon d’Automne des artistes havrais. Le sujet représenté s’inspire des déambulations de l’artiste le long des bassins portuaires. Ces achats mettent en avant l’importance que Reynold Arnould accordait non seulement à l’artiste mais aussi et surtout à l’homme avec lequel il a réussi à tisser une amitié profonde.

[1] RENEAU Serge, « Au Havre, l’aluminium a pris des couleurs », in. Cahiers d’histoire de l’aluminium, n° 54, juin 2015.
Par Claire Rançon et Clémence Poivet-Ducroix, MuMa Le Havre

Œuvres commentées : XXe siècle (36)

Jean DUBUFFET (1901-1985), Ontogénèse, 1975, vinyle sur panneau, 251 x 316 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn — © ADAGP, Paris, 2013
Fernand LÉGER (1881-1955), Les Deux femmes sur fond bleu, 1952, huile sur toile, 54 x 65 cm. MuMa musée d'art moderne André Malraux, Le Havre, achat de la Ville, 1953. © MuMa Le Havre / David Fogel © ADAGP, Paris, 2013
André LHOTE (1885-1962), Les arbres à Avignon, ca. 1909-1910, huile sur toile, 81,5 x 54,3 cm. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn — © ADAGP, Paris, 2013
Bernard BOUTET DE MONVEL (1881-1949), New York, huile sur toile, 42,1 x 42,5 cm. © MuMa Le Havre / David Fogel — © ADAGP, Paris, 2013
Jean DUNAND (1877-1942), La Conquête du Cheval, ca. 1935, panneau de laque, 80 x 170 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Jean-Théodore DUPAS (1882-1964), Le Char de Poséidon, 1934, crayon sur papier entoilé, 221 x 477 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Tamara de LEMPICKA (1898-1980), Le Turban orange II, ca. 1945, huile sur toile, 30,5 x 26 cm. © MuMa Le Havre / David Fogel — © ADAGP, Paris, 2013
Jacques-Émile RUHLMANN (1879-1933), Meuble à fards, 1929, loupe de noyer d’Amérique et bronze, 138,5 x 97 x 41 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
BEAUDIN André (1895-1979), La Plage , 1959 , huile sur toile, 45,5 x 38 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, achat de la ville en 1964. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP, Paris 2020
Reynold ARNOULD (1919-1980), Rotors (usinage), Le Bourget, circa 1958-1959, huile sur toile, 67,5 x 94,2 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, don Marthe Arnould, 1981. © 2015 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Reynold ARNOULD (1919-1980), Derrick, circa 1958-1959, huile sur toile, 164 x 99 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, don Marthe Arnould, 1981. © 2015 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Reynold ARNOULD (1919-1980), Forer 1, 1956, huile sur toile, 100 x 148,7 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1960. © 2015 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Reynold ARNOULD (1919-1980), Machine-outil II, Le Bourget, vers 1958-1959, huile sur toile, 96,5 x 96,5 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, don Marthe Arnould, 1981. © 2015 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Reynold ARNOULD (1919-1980), Cracking, vers 1958-1959, huile sur toile, 97,5 x 98 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux. © 2015 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Reynold ARNOULD (1919-1980), Le Coq, 1953, huile sur toile, 66 x 81,5 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1954. © 2015 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Reynold ARNOULD (1919-1980), Espace, 1962, huile sur toile, 129 x 160 cm (avec cadre). Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, don d'un collectionneur privé, 1989. © 2015 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Reynold ARNOULD (1919-1980), Personnages. Etude pour les Gisants, 1953, huile sur toile, 38 x 46 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, don Marthe Arnould, 1981. © MuMa Le Havre
Reynold ARNOULD (1919-1980), Mouvement I. 1er état, vers 1958-1959, huile sur toile, 81,5 x 116,5 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux.. © 2016 MuMa Le Havre / Charles Maslard
Maurice ESTÈVE (1914-2001), Noirlac, 1954, huile sur toile, 61 x 50 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, dépôt du Centre National des Arts Plastiques, 1955. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP, Paris 2020
Léon GISCHIA (1903-1991), Feuilles et fruits sur fond orange, 1949, huile sur toile, 53,8 x 73,2 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville,1953. © 2011 MuMa Le Havre / Charles Maslard © ADAGP, Paris 2020
Raymond GOSSELIN (1924-2017), La Nageuse, huile sur toile, 81 x 100,5 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la ville, 1963. © 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard
André LANSKOY (1902-1976), Description d'un monde intérieur, 1950, huile sur toile, 29,7 x 63 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1953. © 2011 MuMa Le Havre / Charles Maslard © ADAGP, Paris 2020
Jacques LAGRANGE (1917-1995), Les Assiettes, 1950, huile sur toile, 65 x 92 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, don de l'artiste, 1953. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP, Paris 2020
Alfred MANESSIER (1911-1993), Apaisé, 1952, huile sur toile, 92 x 50,2 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1953. © 2011 MuMa Le Havre / Charles Maslard © ADAGP, Paris 2020
Zoran MUŠIČ (1909-2005), Paysage adriatique, 1952, huile sur toile, 89 x 117 cm. Le Havre, musée d’art moderne André Malraux, don de l'artiste, 1954. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP, Paris 2020
Édouard PIGNON (1905-1993), L'Ouvrier mort, 1952, huile sur papier marouflé sur toile, 75 x 93,5 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1952. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP, Paris 2020
André LEGALLAIS (1921-1980), Nature morte, 1955, huile sur toile, 50 x 61 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1956. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Jean MARZELLE (1916-2005), L'arbre rouge, 1956, huile sur toile, 73 x 92 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, dépôt du CNAP, 1957. © 2011 MuMa Le Havre / Charles Maslard © ADAGP, Paris 2020
Gustave SINGIER (1909-1984), Manoletina, 1953, huile sur toile, 63 x 73 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1953. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP, Paris 2020
Jacques VILLON (1875-1963), Trophées au cor, 1952, huile sur toile, 38 x 55 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1953. © MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP, Paris 2020
ZAO Wou-Ki (1920-2013), Growing, 1956, huile sur toile, 54 x 65 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, achat de la Ville, 1956. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn © ADAGP, Paris 2020
Mario PRASSINOS (1916-1985), Le Ciel jaune, 1952, huile sur toile, 73,3 x 92 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, don de l'artiste, 1953. © MuMa Le Havre © ADAGP, Paris 2020
CALMETTES Jean-Marie (1918-2007), Nature morte , huile sur bois, 92 x 73 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, dépôt du CNAP. © 2005 MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
RAVEL Daniel (1915-2002), Les Fruits rouges entre les verres , 1956, huile sur toile, 97 x 130 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, dépôt du CNAP. © 2011 MuMa Le Havre / Charles Maslard
WALCH Charles (1896-1948), Vol et voile, 1947, huile sur toile, 72,8 x 92,2 cm. Le Havre, musée d'art moderne André Malraux, don en 1964. © 2015 MuMa Le Havre / Charles Maslard