#MuMaChezVous : Les étapes clés d’un démontage d’exposition

Le MuMa est fermé au public mais pourtant à l’intérieur de ses murs, l’activité n’a pas cessé pour le démontage de l’exposition Nuits électriques. Chaque lundi, nous vous présentons une étape de ce travail en coulisses à travers un reportage photo notamment autour de l’œuvre phare et exceptionnelle également par ses dimensions : Prismes électriques de Sonia Delaunay.

En cette période de deuxième confinement, le MuMa Le Havre (Musée d'art moderne André Malraux) vous propose un rendez-vous différent chaque jour sur les réseaux sociaux !

étape 1 :

Après avoir défini le planning (camions, monteurs, restaurateurs…) en lien avec le transporteur retenu pour la prestation, le démontage commence après la fermeture de l’exposition. On sort de nos réserves climatisées les caisses de transport réalisées sur mesure pour chaque œuvre par les transporteurs afin qu’elles soient parfaitement protégées pendant le déplacement du musée prêteur jusqu’au MuMa.Le constat d’état est le document essentiel qui accompagne l’œuvre de son départ du musée prêteur jusqu’à son retour après l’exposition. Le restaurateur complète le constat fait lors de l’accrochage et y note tous les changements éventuellement observés depuis. Cette fiche de santé, accompagnée de photos, facilite le suivi et permet d’avoir une documentation de l’état matériel de l’œuvre comme son niveau d’altération.

étape 2 :

Notre conservateur en Chef, Annette Haudiquet ainsi que notre chargé des expositions, Michaël Debris prennent contact – en visio ! - avec les différents conservateurs des musées prêteurs. Ils sont accompagnés de restaurateurs indépendants, Pierre Jaillette et Agnès Gaudu-Majstorovic, venus les assister dans le constat d’état des œuvres.

étape 3 :

Le constat d’état est le document essentiel qui accompagne l’œuvre de son départ du musée prêteur jusqu’à son retour après l’exposition. Le restaurateur complète le constat fait lors de l’accrochage et y note tous les changements éventuellement observés depuis. Cette fiche de santé, accompagnée de photos, facilite le suivi et permet d’avoir une documentation de l’état matériel de l’œuvre comme son niveau d’altération.

 

étape 4 :

Le restaurateur examine l’œuvre avant de compléter le constat d’état puis procède à un bref dépoussiérage. Pour Prismes électriques, ce « bichonnage » se fait directement depuis un escabeau au vu des dimensions particulières de la toile ! Enfin, la toile est décrochée par l’équipe de montage sous l’œil vigilant du restaurateur et de la conservatrice en chef du MuMa.

 

Les autres étapes

Découvrez chaque lundi à 11h la suite du décrochage sur notre page Facebook ou Instagram !
EN SAVOIR +
Billet de blog du lundi 16 novembre 2020

Ajouter un commentaire

   * Champs obligatoires