17 nouvelles œuvres à découvrir

Trois nouveaux artistes font leur entrée au sein du musée – Charles Lacoste, Maurice Utrillo et Victor Vignon – avec d’autres artistes de renom déjà présents dans les collections, tels Camille Pissarro, Henri-Edmond Cross, Edgar Degas ou encore Eugène Boudin.
Petit-fils par alliance d’Olivier Senn, Pierre-Maurice Mathey, décédé il y a peu, a fait don de 7 dessins et 10 peintures au MuMa, provenant de la collection d’Olivier Senn.
Après une campagne de restauration, les 17 œuvres rejoignent sur les cimaises du musée celles données par Hélène Senn-Foulds en 2004. L’espace consacré à la collection d’Olivier Senn s’enrichit donc de nouvelles œuvres, ce qui porte à 223 le nombre d’œuvres provenant de ce grand collectionneur passionné d’art.
Ces œuvres permettent de prendre la mesure et la qualité de celle-ci, mais aussi de la sûreté de jugement et de l’œil de cet amateur, l’un des grands collectionneurs havrais du début du XXe siècle.
Eugène BOUDIN (1824-1898), Voiliers dans le port de Deauville , 1881, huile sur bois, 26,6 x 21 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Eugène BOUDIN (1824-1898), Voiliers dans le port de Deauville , 1881, huile sur bois, 26,6 x 21 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Henri Edmond CROSS (1856-1910), Étude pour Paysage provençal, 1898, huile sur bois, 23 x 32 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Henri Edmond CROSS (1856-1910), Étude pour Paysage provençal, 1898, huile sur bois, 23 x 32 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Edgar DEGAS (1834-1917), Homme penché, bras croisés ramenés sur lui, ca. 1865, crayon, 36,5 x 24,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Edgar DEGAS (1834-1917), Homme penché, bras croisés ramenés sur lui, ca. 1865, crayon, 36,5 x 24,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Edgar DEGAS (1834-1917), Femme assise au bord de l’eau. Etude pour le tableau : Melle Fiocre dans le ballet de La Source, ca. 1867-1868, crayon, 36,1 x 23,6 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Edgar DEGAS (1834-1917), Femme assise au bord de l’eau. Etude pour le tableau : Melle Fiocre dans le ballet de La Source, ca. 1867-1868, crayon, 36,1 x 23,6 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), La Seine à Samois, ca. 1898, huile sur toile, 60 x 73 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), La Seine à Samois, ca. 1898, huile sur toile, 60 x 73 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Vallée d’Agay, pastel sur papier, 47,2 x 62,2 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Vallée d’Agay, pastel sur papier, 47,2 x 62,2 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Les Bords de l’Orge à Breuillet, 1895, pastel sur papier, 60 x 47 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Armand GUILLAUMIN (1841-1927), Les Bords de l’Orge à Breuillet, 1895, pastel sur papier, 60 x 47 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Charles LACOSTE (1870-1959), Fontaine, place de la Concorde, 1931, huile sur toile, 46 x 55 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Charles LACOSTE (1870-1959), Fontaine, place de la Concorde, 1931, huile sur toile, 46 x 55 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Charles LACOSTE (1870-1959), Paysage de neige à Paris , 1918, huile sur carton, 32, 5 x 46 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Charles LACOSTE (1870-1959), Paysage de neige à Paris , 1918, huile sur carton, 32, 5 x 46 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Albert MARQUET (1875-1947), Pivoines, ca. 1898-1900, huile sur toile, 33 x 25 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Albert MARQUET (1875-1947), Pivoines, ca. 1898-1900, huile sur toile, 33 x 25 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Albert MARQUET (1875-1947), Le Pont Saint-Michel à Paris, ca. 1914-1918, huile sur toile marouflée sur carton, 16 x 22 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Albert MARQUET (1875-1947), Le Pont Saint-Michel à Paris, ca. 1914-1918, huile sur toile marouflée sur carton, 16 x 22 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Albert MARQUET (1875-1947), La Baie d’Alger, ca. 1921, huile sur carton, 33 x 41 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Albert MARQUET (1875-1947), La Baie d’Alger, ca. 1921, huile sur carton, 33 x 41 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Camille PISSARRO (1831-1903), Statue d’Henri IV et hôtel de la Monnaie, matin, soleil, 1901, huile sur toile, 46 x 55 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Camille PISSARRO (1831-1903), Statue d’Henri IV et hôtel de la Monnaie, matin, soleil, 1901, huile sur toile, 46 x 55 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Camille PISSARRO (1831-1903), Trois femmes et fillette en promenade, de dos, crayon noir et lavis d’encre noire sur papier vélin, 18,5 x 15 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Camille PISSARRO (1831-1903), Trois femmes et fillette en promenade, de dos, crayon noir et lavis d’encre noire sur papier vélin, 18,5 x 15 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Camille PISSARRO (1831-1903), Quatre femmes se baignant dans une rivière, monotype sur papier vélin, 20,5 x 15,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Camille PISSARRO (1831-1903), Quatre femmes se baignant dans une rivière, monotype sur papier vélin, 20,5 x 15,5 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Victor Alfred Paul VIGNON (1847-1909), Pommes et pichet, huile sur toile, 32 x 41 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Victor Alfred Paul VIGNON (1847-1909), Pommes et pichet, huile sur toile, 32 x 41 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard
Nous retrouvons dans ce nouvel ensemble des œuvres d’artistes déjà présents dans la première donation, ce qui confirme le goût d’Olivier Senn pour la peinture de Boudin, Pissarro, Guillaumin, Marquet, mais également deux dessins de Degas, provenant des ventes de l’atelier de l’artiste, ainsi qu’une très belle petite peinture de Cross, acquise sans aucun doute lors de la vente de l’atelier Cross en 1921.
 
Les trois peintures de Marquet témoignent de l’intérêt du collectionneur havrais pour cet artiste dont il acquit des œuvres très régulièrement, tout au long de sa carrière : une nature morte aux Pivoines très proche du Bouquet de fleurs et pommes de 1898-1902, un Pont sur la Seine de la même série que le Quai des Grands Augustins de 1905-1906, enfin une Baie d’Alger de 1921 à mettre en relation avec l’Intérieur à Sidi-Bou-Saïd de 1923, donnés par Hélène Senn-Foulds.
 
De même, la Statue d’Henri IV. Matin. Soleil de Pissarro confirme la présence plus importante de cet artiste dans la collection d’Olivier Senn. Elle apporte également un autre éclairage sur les œuvres acquises à Pissarro puisqu’il s’agit d’une pièce provenant des séries urbaines plus tardives de l’artiste, alors qu’Hélène Senn-Foulds conservait, elle, trois œuvres plus champêtres, mais aussi plus précoces.
 
De nouveaux noms font leur apparition : Victor Vignon avec une très belle nature morte, Pommes et pichet, Maurice Utrillo et Charles Lacoste avec des œuvres plus tardives.
Billet de blog du jeudi 25 juin 2015

Ajouter un commentaire

   * Champs obligatoires