Asse, Ouverture II

Geneviève ASSE (1923), Ouverture II, 1971, diptyque, huile sur toile, 194,5 x 228 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Geneviève ASSE (1923), Ouverture II, 1971, diptyque, huile sur toile, 194,5 x 228 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015
Ouverture II est une œuvre peinte à l’huile sur toile, composée de deux grands panneaux verticaux suspendus bord à bord, qui forment un ensemble indissociable. La composition symétrique semble, au premier abord d’une abstraction géométrique sobre et rigoureuse : deux bandes verticales bleues encadrent deux rectangles blancs. Une bande horizontale  étroite borde la partie supérieure de chaque panneau, matérialisant le passage de l’un à l’autre. L’utilisation de la matière est cependant très différente de celle que l’on pourrait trouver dans une œuvre appartenant à une abstraction théorique comme celle de Mondrian par exemple. Ici, pas d’aplats de couleurs aux délimitations nettement rectilignes, mais de subtils mélanges de tons qui créent des variations de bleus et de blancs, des plans aux frontières poreuses. Cette matière vibrante évoque une ouverture sur un paysage, les éléments, le ciel et la mer.

Avec une constance remarquable tout au long de sa carrière, Geneviève Asse a poursuivi cette exploration d’une abstraction sensible, atmosphérique.  L’espace et la lumière sont au cœur de ses recherches.  La notion d’ouverture suggérée par le titre  est double : ouverture vers un paysage pictural à l’intérieur de l’espace formé par les deux toiles ;  ouverture bien concrète du diptyque en ses deux volets de part et d’autre de la ligne de jonction, qui suppose une possibilité de fermeture, de revers laissé à l’imagination. 

D’origine bretonne, Geneviève Asse a commencé à travailler dans les années 1940, côtoyant les artistes importants de cette génération, Poliakoff, Bram et Geer van Velde, Lanskoy, ou Nicolas de Staël.  Réalisant dans les années 1950 des vues d’atelier, des natures mortes dans des camaïeux de tons neutres, elle évoluera à partir des années 1960 vers des recherches plus abstraites, où l’emploi du « ​bleu Asse » devient peu à peu omniprésent, jusqu'à devenir l’unique couleur employée par l’artiste, emblématique de son œuvre.

Œuvres acquises en 2014 (3)

Sylvestre MEINZER, Au service des nuages, 2013, photogramme (vidéo). © MuMa Le Havre / Sylvestre Meinzer
Jem SOUTHAM (1950), Senneville-sur-Fécamp, série « The Rockefalls of Normandy », 2007, photographie couleur. © MuMa Le Havre / Jem Southam
Geneviève ASSE (1923), Ouverture II, 1971, diptyque, huile sur toile, 194,5 x 228 cm. © MuMa Le Havre / Charles Maslard — © ADAGP, Paris, 2015