Projet d'écriture autour de l'exposition Nuits électriques

Dans le cadre de l'exposition Nuits électriques, le MuMa a proposé à de jeunes écrivains émergents du Master "Création littéraire" de l’Université du Havre et de l’ESADHaR, d’écrire des textes originaux avec comme point de départ un ouvrage intitulé A travers le Havre, effets de soir et de nuit datant de 1892 et conservé à la bibliothèque Armand Salacrou du Havre.
A travers le Havre, effets de soir et de nuit, 1892 (couverture), Gaston Prunier, Charles Le Goffic et Daniel de Venancourt . Le Havre, Bibliothèque Municipale
A travers le Havre, effets de soir et de nuit, 1892 (couverture), Gaston Prunier, Charles Le Goffic et Daniel de Venancourt . Le Havre, Bibliothèque Municipale

Le projet

Si les textes de l’ouvrage ont été transmis à titre documentaire aux étudiants, c’est le remarquable travail d’illustration de Gaston Prunier qui a retenu notre attention et que nous avons souhaité mettre en avant dans ce projet.

Les 12 estampes réalisées à l’eau forte par Prunier représentent 12 lieux du Havre nouvellement éclairés à l’électricité (en 1892) et décrits dans l’ouvrage pas ses auteurs Charles Le Goffic et Daniel de Venancourt :
  • L’Avant-Port [ Quai de Southampton ]
  • La Place de l’Hôtel-de-ville
  • Le Square Saint-Roch
  • La Chaussée Thiers [ Avenue René Coty ]
  • La Rue d’Édreville
  • Le Jardin des Soupirs [ Rue Félix Faure – Escalier Beasley ]
  • La Falaise [ Cap de la Hève ]
  • Le Bassin du Commerce
  • Les Chantiers Normand [ Rue Augustin Normand ]
  • La Rue des Drapiers
  • Le Boulevard Maritime
  • Sainte-Adresse
Certains de ces lieux existent encore, d’autres n’existent plus du tout.
Les étudiants ont été invité à s’approprier chacun l’un de ces 12 lieux, 128 ans plus tard, en se rendant sur place, pour évoquer leur aspect nocturne d’aujourd’hui afin d’écrire et partager ainsi leur expérience de la nuit contemporaine. La forme d’écriture leur a été laissée libre de choix : poésie, récit…

Ce projet est encadré par Sonia Anton, enseignante chercheuse à l'Université du Havre sur ces sujets de géographie littéraire.

Finalité

Les 13 textes ainsi produits seront enregistrés au studio Honolulu par les étudiants eux-mêmes, comme ce fut le cas pour le projet mené ensemble en 2017. Ils seront ensuite diffusés sur un banc sonore équipé de tablettes et de casques présentant ces 12 lieux et permettant de lancer l’écoute des textes des étudiants. Ce banc sonore sera positionné au cœur de l’exposition Nuits électriques, dans la salle consacrée au Havre, au plus près des trois gravures de Prunier présentées dans cette exposition.

Ces récits sonores seront également incorporés dans un parcours accessible via le smartphone des visiteurs pour ceux qui souhaiteraient les écouter in-situ. Ils seront également publiés sur le site internet du musée.

Des visites-lectures de nuit sont également prévues. Une restitution organisée en partenariat avec le Pays d’art et d’histoire Le Havre Seine métropole sera proposée le samedi 13 juin en soirée.
Billet de blog du mardi 18 février 2020

Ajouter un commentaire

   * Champs obligatoires