Blog

Pages

Le mercredi 08 juillet 2020
Tout l’été, nous vous invitons à vous saisir de vos appareils photo ou smartphones ! En relation avec l’exposition Nuits électriques, nous entamons une collection d’images de réverbères en tout genre, à laquelle vous pouvez donc contribuer en nous envoyant vos clichés.

Pour participer, rien de plus simple : postez vos photographies en commentaire de nos publications du samedi sur les réseaux sociaux, ou envoyez les-nous à l’adresse mail suivante :
service-des-publics-muma@lehavre.fr

Et si besoin, voici quelques éléments pour compléter nos publications parues sur les réseaux sociaux pour vous aider dans la réalisation de vos images. A la façon d’Albert Marquet ou de Gustave Caillebotte, lancez-vous ! Vos photos - prises de jour ou de nuit, les deux sont possibles - seront affichées au MuMa pendant l'exposition.
Le mercredi 17 juin 2020
On s’en souvient : l’annonce du confinement qui nous prend tous au dépourvu, l’effet de sidération… Le 12 mars, le compte à rebours pour l’ouverture de l’exposition Nuits électriques prévue le 4 avril  était déjà lancé. On était prêts : la scénographie en place, les murs peints, la première vitrophanie posée (un incroyable réverbère photographie vers 1870 par Charles Marville à paris). On n’attendait plus que les œuvres…. Dont une première partie fut acheminée depuis Paris le 16 mars, veille du confinement ! 
Le vendredi 24 avril 2020
Drôle de période que nous traversons tous ! Le MuMa est fermé et ne peut pas vous accueillir pour des visites, des ateliers… Nous avons donc imaginé des ateliers à faire à la maison : chaque mercredi, sur les réseaux sociaux, nous publions de nouvelles consignes, de nouvelles idées… Et vous avez déjà été quelques-uns à nous envoyer des photographies de vos créations.
Le mercredi 01 avril 2020
En cette période de confinement dû au Covid-19, le MuMa Le Havre vous propose une nouvelle rubrique #MuMaChezVous sur son site pour vous permettre d'accéder à toutes les ressources artistiques et pédagogiques que le musée développe sur le web depuis plusieurs années et un rendez-vous différent chaque jour sur les réseaux sociaux !
Le mardi 18 février 2020
Dans le cadre de l'exposition Nuits électriques, le MuMa a proposé à de jeunes écrivains émergents du Master "Création littéraire" de l’Université du Havre et de l’ESADHaR, d’écrire des textes originaux avec comme point de départ un ouvrage intitulé A travers le Havre, effets de soir et de nuit datant de 1892 et conservé à la bibliothèque Armand Salacrou du Havre.
Le vendredi 24 janvier 2020
Découvrez le bilan de l'année 2019 au MuMa musée d'art moderne André Malraux du Havre pour la fréquentation, la conservation, la médiation, la communication et le numérique !
Le vendredi 17 janvier 2020
Depuis 2018, le MuMa collabore avec Les Cueilleurs d’Histoires en permettant à différentes personnes de s’approprier les œuvres de ses collections permanentes et de ses expositions temporaires d’une manière qui l’intéresse particulièrement. En effet, le projet A 3 au musée permet d’une part de s’adresser à des publics dits « éloignés » de la culture, en tout cas peu familiers de la visite d’un musée. Et d’autre part, le dispositif leur permet de s’exprimer individuellement et de se construire chacun un parcours, une histoire personnelle avec l’institution. Le projet continue, évolue, se transforme. Et c’est adressé cette année aux jeunes mineurs du centre pénitentiaires de Saint-Aubin-Routot. Retour sur cette expérience.
Le vendredi 15 novembre 2019
En clin d’œil à l’achat exceptionnel en 2019 de l’œuvre fauve d’Albert Marquet, Le Havre, le bassin (1906) par le MuMa, nous voulions partager ici le destin ironique d’une autre toile de Marquet, Le Port de Fécamp (1906), lié à celui de deux vues du port du Havre de Camille Pissarro, L'Anse des Pilotes, Le Havre, matin, soleil, marée montante (1903) et L'Anse des Pilotes et le brise-lames est, Le Havre, après-midi, temps ensoleillé (1903).
Le mardi 01 octobre 2019
Déjà 10 saisons que le cycle MuMaBox invite chaque mois au MuMa le public à explorer le vaste territoire de l’image en mouvement : cinéma de recherche, expérimental, art vidéo, animation, documentaire... Ce rendez-vous régulier propose de porter un regard sur des œuvres dont la richesse et la diversité ouvrent des horizons nouveaux : dans une logique de décloisonnement des genres et des supports, pionniers et jeunes artistes de toutes provenances se côtoient dans cet espace de diffusion ouvert à tous.
Le vendredi 20 septembre 2019
L’œuvre fauve d’Albert Marquet, Le Havre, le bassin (1906) entre dans les collections du MuMa grâce à un financement croisé, public/privé. L’achat de cette œuvre historique représente une acquisition majeure, le corpus des œuvres fauves de Marquet peintes au Havre se résumant à 18 toiles, et celle-ci étant l’une des rares encore disponibles sur le marché de l’art.

Pages